Fast Good Café, manger vite mais bien !

Partager:

Bonjour tout le monde ! Le printemps est arrivé, il a fait très beau ces derniers temps et j’ai été invitée dans un « fast food » que je voulais essayer depuis mon arrivée à Limoges il y a 5 ans. Il s’agit du Fast Good Café, vous connaissez peut-être cette enseigne car il en existe deux : un près du CHU et un second en Z.I nord. J’habitais près du CHU il y a quelques années et j’allais parfois dans un restaurant à côté de celui-ci, les plats en présentation et les gâteaux me donnaient toujours envie mais c’est instagram qui m’a véritablement mis l’eau à la bouche. Les années passant, je n’ai finalement jamais vraiment trouvé le temps d’y aller car c’est assez loin de la fac et de mon nouveau chez moi. Fin mars, après une matinée en famille nous cherchions quelque part où manger en zone nord et j’ai immédiatement proposé le Fast Good Café. Je vous laisse découvrir ma critique et vous dis à bientôt.

* L’accueil : Nous sommes arrivés un samedi midi au restaurant de la zone nord pour regarder si la carte nous plaisait ou non. Par chance, tout semblait alléchant, nous sommes donc entrés dans cette grande salle blanche pour nous installer. Il n’y avait ce jour là qu’un seul serveur (le gérant ?), ce que j’ai trouvé étrange pour un samedi midi mais il est vrai que dans les zones industrielles telles que la zone nord les gens viennent surtout la semaine. Il a été très poli et agréable, je lui ai dit que je l’avais connu grâce à La fabrique du café et nous avons rapidement discuté. Pendant que je choisissais mon repas (ce qui a semblé durer une éternité pour les autres), je l’ai entendu discuter avec ma mère de choses et d’autres. Il était souriant et nous a remerciés chaleureusement lorsque nous sommes partis. Je ne saurais pas vous dire si l’accueil est le même avec tout le monde ou dans le second restaurant mais ici je n’ai pas eu à me plaindre.

* La décoration : Comme il faisait très beau et assez chaud, nous avons hésité à nous mettre en terrasse mais le vent nous en a dissuadés ; c’est cette terrasse qui nous a d’abord plu : grande, assez sobre avec un joli mobilier, on a envie de s’y attabler. A l’intérieur tout est blanc et gris, de grandes baies vitrées sont installées un peu partout et laissent entrer la lumière naturelle ce qui est très agréable quand les beaux jours arrivent. L’œil est immédiatement attiré par l’immense comptoir sur lequel sont disposés les tartes, les sandwich, les gâteaux et pâtisseries,.. Un peu plus loin vous retrouverez un espace réfrigéré pour certains desserts, plats à emporter (ou pas) et boissons. Sur une grande partie du mur situé derrière le comptoir se trouve un grand tableau noir où sont inscrits tous les plats, les formules, leurs prix… A l’intérieur du restaurant il y a une sorte de petite véranda pour manger, nous voulions nous y installer mais les fauteuils étaient trop petits et les tables trop bases pour pouvoir manger correctement. La salle est vraiment spacieuse et vous y trouverez beaucoup de grandes tables ; la disposition est telle que vous pouvez manger tranquillement sans que tout le monde puisse vous entendre. Un petit espace avec des magazines est accessible au centre du restaurant, de quoi vous faire patienter pendant la préparation du plat. La vaisselle n’a rien d’extraordinaire, j’ai apprécié les verres et les assiettes mais je suis déçue que nous soyons servis dans un plateau repas et que les salades ou sandwich soient servis dans des boîtes. Même si je conçois qu’ils sont également à emporter peut être pourraient-ils prévoir des salades « sur place », après tout cela se fait dans beaucoup de restaurants. Pour le reste je n’ai rien à redire, c’est un endroit moderne et sobre et nous avons aimé la décoration qui n’a rien d’extravagant.

* La cuisine : La première fois que j’ai goûté une pâtisserie du FGC, c’était à La fabrique du café (dont vous pourrez retrouver une critique sur dans les archives). En effet, depuis peu La fabrique propose des cheesecake, des muffins et des cookies préparés chaque jours par FGC ; c’est en allant boire un café avec une amie que nous avons décidé de tester, alléchées par les photos vues sur instagram (@cindythefrenchfoodie pour me suivre). Ni une, ni deux, nous commandons une part de cheesecake pour accompagner notre cappuccino : si pour moi il ne s’agit pas d’un véritable cheesecake, j’ai cependant trouvé le gâteau délicieux. En effet, comme les cheesecakes il y a une base spéculoos surmontée du gâteau mais ce dernier ressemblait plus à une pana cotta ! Nous avons malgré tout apprécié le goûter et, pour en avoir parlé avec d’autres personnes, nous ne sommes pas les seules. Le hasard a voulu que le lendemain, ma mère nous invite, mon frère, ma belle-sœur et moi, à manger au Fast Good Café situé en zone nord. J’ai été très étonnée de voir autant de plats (bruschettas, quiches, salades, hamburgers) et de gâteaux à la carte ; ce jour là il faisait très beau et chaud et, même si le pâté aux pommes de terre/poireaux/curry me faisait très envie, j’ai décider de prendre une salade que j’ai accompagnée d’un cookie tout chocolat. Les salades sont copieuses et bien garnies, la mienne se composait de : pâtes, laitue, tomates, saumon cru et d’une sauce à la crème et à l’aneth, j’ai ensuite pu choisir une autre sauce parmi trois mais je n’y voyais pas spécialement d’intérêt. J’ai apprécié ce plat copieux et frais, il y avait vraiment beaucoup de saumon ce que je trouve assez important pour être souligné. Mon cookie était très gros et délicieux bien que trop sec pour moi (j’aime que les gâteaux soient très moelleux), je l’aurais plus apprécié si je l’avais trempé dans une boisson chaude. Ma mère a mangé une bruschetta norvégienne garnie de sauce tomate, mozarella, saumon fumé et crème à l’aneth, j’ai pu en goûter un peu et notre avis est unanime : un délice. Evidemment, il est quand même assez « difficile » de rater une bruschetta en ce sens qu’il ne s’agit pas d’un véritable plat préparé mais n’allons pas chercher des points négatifs là où il n’y en a pas, elle était très bonne. Mon frère et ma belle sœur ont opté pour un burger : l’un classique, l’autre marocain. Ces dernières sont accompagnés de coleslaw et d’une roësti de pommes de terre, ce que nous avons trouvé original. Petit débat sur le fait que le pain soit maison, ma mère et moi pensons que oui, eux non ; n’hésitez pas à me donner des informations. J’ai pu goûter le burger marocain et je l’ai énormément apprécié, il s’agissait du burger du mois : la viande était garnie de menthe et la sauce contenait diverses épices, le goût était très présent et la menthe apportait une touche de fraîcheur. Le pain était bien doré, chaud et croustillant, pas du tout imbibé de sauce. Enfin, la pana cotta vanille/coulis de fraise a apparemment plu mais je ne l’ai pas testée. Nous y sommes retournés plusieurs fois pour des repas ou des goûters et je peux vous assurer que tout était aussi bon, mention spéciale pour le burger avec écrasé de haricots rouges et cumin ! En définitive, je vous conseille d’aller goûter les plats du FGC car c’est vraiment du fast food bon, maison et (presque) sain. 

* Les prix : A première vue, je pensais que ce serait le type de fast food qui prend des airs supérieurs et propose des prix exorbitants. Il ne faut jamais juger un livre à sa couverture, en effet, les prix sont plus que corrects, surtout pour la qualité des plats qui sont d’ailleurs copieux. Pour 4 personnes nous avons commandé quatre plats, deux boissons et deux desserts, le prix total était de 36 euros (et des poussières). En sortant de table nous n’avions plus faim et ce, jusqu’au soir. Pour avoir connu ce phénomène, je sais que dans les fast food on mange souvent vite et mal et que quelques heures après, on se retrouve avec la faim au ventre ! Les jolies pâtisseries vues en vitrine ne dépassaient pas les 4 euros pour une moyenne 3 euros. D’autre part, vous avez la possibilité de choisir des formules déjeuner en déboursant une dizaine d’euros. Je conseille vraiment cet endroit à tout le monde car la nourriture y est bonne et peu chère.

* Les plus : – des petits prix et portions généreuses
– carte des thés variée et assez fournie ce qui est rare dans un restaurant (Kusmi Tea en vrac et donc pas de lipton en saché)
– une cuisine rapide mais pas de malbouffe

* Les moins : – les deux restaurants sont excentrés
– je ne suis pas forcément adepte de certaines tables que je trouve trop basses pour manger

Adresse et horaires d’ouverture : 45 Avenue Louis de Broglie et 15 ter Avenue Dominique Larrey – ouvert du lundi au samedi de 6:30 à 20:00.


salade de pâtes au saumon et cookie tout chocolat



bruschetta nordique au saumon
burger classique et rösti de pommes de terre
Entremet framboises/pistache
Tartelette fraises/pistache


Loading Facebook Comments ...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*