En bas d’la rue mais en haut de l’affiche

Partager:

Bonjour tout le monde ! Cela fait déjà quelques temps que je n’ai pas posté de critique « unique » de restaurant (puisqu’il y a peu je vous ai écrit un recueil de bonnes adresses bruxelloises) et il fallait y remédier. Pour mon retour, j’ai décidé de vous parler de ma nouvelle adresse favorite à Limoges : En bas d’la rue. Je souhaitais y manger depuis déjà plusieurs années mais les prix sont un peu plus élevés que les restaurants auxquels j’étais habituée (je ne dis pas que les prix sont nécessairement élevés, je précise simplement qu’une étudiante de 20 ans n’a pas nécessairement les moyens de se rendre dans ce genre d’endroits tous les jours). J’ai eu la chance d’y aller en mai dernier avec deux amies dont l’une d’elle, Julie, tient également un blog sur lequel elle a partagé son avis concernant le restaurant (cliquez ici) et je savais, avant même d’y aller, qu’En bas d’la rue ferait l’objet de ma prochaine critique, que j’aime ou non ce qui m’a été servi, car il s’agit d’une adresse bien connue des limougeauds. J’y suis depuis retournée à l’occasion de mon anniversaire afin d’être certaine de délivrer une critique complète (et surtout parce que c’est très bon…).
 
* L’accueil : A l’ère du numérique, beaucoup de restaurants disposent d’un site internet ou d’une page facebook leur permettant d’actualiser leur carte et de livrer chaque jour le menu qui sera proposé. Ce matin là, Julie m’avait envoyé le lien de la publication indiquant l’entrée et le plat du jour, lien que notre amie Sophie s’était empressée de commenter sur le ton de l’humour en précisant qu’elle n’aimait pas les aubergines et qu’elle ne commanderait donc pas l’entrée du jour. Dès notre entrée dans le restaurant, le serveur nous a accueilli avec un « laquelle n’aime pas les aubergines ? » qui nous a bien fait rire et qui prouve qu’ils sont attentifs aux commentaires laissés ainsi qu’à leur client. Je n’ai aucun reproche à faire sur le service qui était impeccable : pas d’attente trop longue entre les plats, un serveur professionnel et souriant et même l’opportunité de retrouver un ancien camarade de lycée qui y travaille désormais. Le jour de mon anniversaire, j’avais regardé le menu proposé sur la page facebook et j’avais commenté en disant que c’était un excellent repas qui m’attendait pour mes 23 ans. Quelle ne fût pas ma surprise lorsque, à la fin du repas, on m’a apporté une crème brûlée avec une petite bougie. Ce fût un réel plaisir que de manger là-bas, rien que pour le service et la gentillesse du personnel. Un grand merci à vous pour votre accueil chaleureux.
 
* La décoration : Je ne peux pas commencer cette section sans parler de l’emplacement du restaurant. Ce dernier est en effet situé « en bas d’la rue » de la Boucherie, un quartier historique autrefois habité par les familles de bouchers. Les rues pavées, les bâtiments à colombage, l’Eglise Saint Aurélien etc : c’est un endroit hors du temps dans lequel j’aime me promener. J’ajoute que les décorations prévues pour les ostensions de 2016 n’enlèvent rien au charme de la rue, dommage qu’elles soient retirées prochainement. Dès que j’entendais parler de cette adresse, on me répétait sans cesse de penser à réserver. Je savais que le restaurant était victime de son succès et j’ai compris pourquoi dès mon arrivée. Il doit y avoir 8 tables environ dans l’unique salle, les cuisines et le comptoir se trouvant au fond de celle-ci. Cependant, petitesse ne rime pas avec promiscuité, chaque convive a tout le loisir de discuter avec ses voisins sans réellement prêter l’oreille à ce que disent les autres car les tables sont bien agencées. De même, le bruit des cuisines ne se fait absolument pas entendre, sauf au moment de régler l’addition. L’intérieur ressemble à une maison de campagne : du mobilier en bois, des chaises et des banquettes confortables, un comptoir situé au fond dans un petit espace. On se sent presque comme chez nous, c’est un endroit véritablement accueillant qui, même si la décoration n’est pas des plus modernes, invite à la détente et à profiter du moment.
 
* La cuisine : La carte est régulièrement changée puisque les produits utilisés sont frais et de saison. Je ne sais par où commencer tellement les plats dégustés m’ont conquise la première fois que j’y suis allée : en entrée, j’avais choisi une faisselle de fromage frais aux herbes accompagnée d’aubergines et de courgettes grillées à l’huile d’olive. Accompagnée d’un peu de roquette et d’un trait de sauce vinaigrette, cette entrée était tout simplement légère voire aérienne. La faisselle fût un régal pour Julie comme pour moi et permettait de ne pas surcharger notre estomac pour la suite du repas. Sophie avait quant à elle choisi une soupe de maïs à l’araignée de mer qu’elle a adoré. Le plat du jour avait fait l’unanimité lors du choix décisif (tout nous semblait si bon que nous ne savions quoi commander) mais également lors de la dégustation. Il s’agissait d’un pavé d’espadon accompagné d’un risotto de petits pois et coulis de basilic. L’espadon était cuit à la perfection, le risotto était fondant et on retrouvait bien le goût du petit pois ainsi que celui du basilic. Le plat n’était ni trop copieux, ni pas assez ; de quoi se laisser convaincre par un dessert… Cette fois-ci, je m’étais accordée avec Sophie sur un cheesecake à la vanille (après de longues minutes d’hésitation) alors que Julie avait opté pour une tartelette aux framboises avec mousse de fromage blanc. Même en ayant goûté la tartelette, je n’ai pas pu regretter mon choix car c’est l’un des meilleurs cheesecake qu’il m’ait été donné de manger. La vanille était très présente dans l’appareil, la pâte n’était pas trop dure comme c’est parfois le cas et le coulis de fruits rouges se mariait très bien avec le dessert même si j’aurais apprécié qu’il y en ait un peu plus. Quant à la tartelette, elle n’était absolument pas écœurante et la mousse de fromage blanc était très légère. Pour moi ce repas aura été un sans faute du début à la fin et l’envie de retourner y manger s’est faite sentir, tant et si bien que j’y suis retournée le jour de mes 23 ans pour y manger un plat du jour aux saveurs épicées. Il s’agissait de suprêmes de poulet accompagnés d’une sauce au gingembre et de pommes de terre cajun. J’ai trouvé les pommes de terre excellentes et en quantité raisonnable, sans être étouffantes ni bourratives. Le poulet était parfaitement cuit et la sauce était très bonne même si j’aurais aimé qu’elle soit un peu plus relevée. En dessert, on m’a apporté une crème brûlée, je ne l’ai pas décidé puisqu’il s’agissait d’un « cadeau » de la part du restaurant. Je commande rarement ce dessert au restaurant car il s’agit de l’un de mes préférés et je le trouve souvent trop caramélisé, voire brûlé (dans le mauvais sens du terme). Celle-ci était tout simplement excellente, pas trop sucrée et surtout pas trop caramélisée, juste ce qu’il faut : un régal pour les papilles.
 
* Les prix : Le restaurant propose des formules le midi avec notamment un plat du jour à 12,50€ ou un entrée/plat/dessert/café aux alentours de 20 euros. La page facebook vous permet de savoir à l’avance si le plat du jour vous conviendra ce qui est plutôt utile. Les entrées coûtent aux alentours de 7€, les plats 17€ et les desserts 5€ ; vous pourrez effectivement trouver moins cher ailleurs mais je n’ai rien à redire à la qualité des produits et de la cuisine proposés. En bas d’la rue est pour moi un véritable coup de cœur culinaire et je ne peux que vous recommander d’y aller, ne serait-ce que pour y déguster le plat du jour. 
 
* Les plus : – carte modifiée selon les saisons et produits frais
– une cuisine mêlant grands classiques et plats originaux
– un service impeccable

* Les moins : – peu de chance d’y manger à l’improviste, mieux vaut réserver
– fermé le week-end
20160520_125917
20160520_125921
20160520_125947
20160520_131721

13549313_10210173875449233_1375094653_o

20160520_134150
20160520_134156
Loading Facebook Comments ...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*