Vivre mieux, consommer moins – Partie 3 : en cuisine

Partager:

Bonjour à toutes et à tous, je vous retrouve aujourd’hui pour la suite de ma série « vivre mieux, consommer moins ». J’ai décidé de vous donner quelques astuces ou de vous rappeler des règles de base qui semblent évidentes et qui sont pourtant trop souvent oubliées. Rien ne vous oblige à les suivre et, encore une fois, je ne juge ici personne. J’attends de votre part une réflexion, un échange et votre point de vue. Je vous propose de me suivre dans ma cuisine plus écolo !

– n’achetez pas pour acheter : cela peut sembler bête, mais n’avez vous jamais acheté un deuxième paquet de gâteaux parce qu’il était en promotion ? Un deuxième fromage parce qu’il était offert ? Quand vous savez que vous le consommerez ou que vous attendez du monde, n’hésitez pas et profiter de l’offre. Mais rien ne sert d’acheter pour acheter, si vous voulez tester un nouvel aliment ou simplement prendre quelque chose pour une recette, à quoi bon en acheter le double ou le triple ? Réfléchissez bien avant de passer en caisse : en aies-je vraiment besoin ? Si la réponse est non, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

– achetez en vrac/faites le marché : je ne vais pas beaucoup détailler ce point car mon article précédent était consacré à l’enseigne Day by Day, vous pouvez donc retrouver mon article. Une à deux fois par semaine, je me rends au marché afin de faire le plein de fruits et légumes mais également de fromage et (parfois) de fruits secs. C’est une ambiance conviviale que j’adore et ça permet de décompresser de sa semaine. Vous pouvez également vous rendre en magasin bio ou en vrac avec des bocaux/sachets pour acheter les produits secs dont vous avez besoin. Cela revient moins cher et vous produisez moins de déchets. Le mieux est encore de réutiliser les mêmes sachets jusqu’à ce qu’ils soient usés et de récupérer des bocaux qui vous ont déjà servi plutôt que d’en acheter. L’avantage des magasins en vrac et self service c’est de pouvoir acheter la quantité voulue. En effet, quand vous n’avez besoin que de quelques grammes d’un ingrédient pour une recette, mieux vaut acheter la quantité nécessaire plutôt qu’un sachet entier. Que ce soit au marché ou en magasin, n’ayez donc pas peut d’acheter uniquement la quantité voulue.

– diminuez votre consommation de produits animaux : pour avoir travaillé au musée de la boucherie de Limoges, j’ai entendu beaucoup de commentaires négatifs sur les végétariens et végétaliens. D’abord parce que les produits sont onéreux, ensuite parce que les protéines apportées peuvent se retrouver en combinant, notamment, des céréales et des légumineuses, enfin parce que la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. J’achète désormais du poisson deux ou trois fois par mois chez le poissonnier en privilégiant les petits (sardines, maquereaux) qui auront ingéré moins de métaux lourds durant leur vie que les gros poissons. Cela ne m’empêche pas de manger du thon, de la raie ou du saumon tout simplement parce que j’adore ça. Concernant la viande, c’est encore un aliment que j’adore mais pour avoir eu l’habitude de manger de la viande de qualité chez mes grands-parents, je ne peux pas me résoudre à acheter des surgelés ou des produits médiocres. Je vais donc chez le boucher/traiteur ou charcutier de temps en temps pour y prendre de bons produits souvent limousins puisque nous avons la chance d’avoir une région productive à ce niveau. Achetez donc moins souvent mais mieux, vous profiterez plus des saveurs de ce que vous mangez;) !

– cuisinez vos restes : cela semble bête mais beaucoup de gens jettent des légumes un peu trop abîmés, des pâtes de la veille etc. N’hésitez pas à accommoder vos restes ou à les cuisiner d’une autre manière. Ainsi, préparez des soupes ou des smoothies, des gâteaux aux fruits, des gratins de pâtes… La quantité de nourriture jetée par an et par personne est importante, pensez y : chaque geste compte.

Bien sûr, plein de petits conseils peuvent vous être utiles comme le fait de ne pas toujours se fier à la date de péremption. Je vous invite à prendre en considération le côté économique et écologique de la réduction de déchets et d’une meilleure consommation en cuisine. Tenez moi au courant de votre parcours dans un monde plus respectueux !

earth-day

Loading Facebook Comments ...

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*